Trisomie : un gynécologue condamné après une “erreur de diagnostic”

Publié le 14 Nov, 2022

Jeudi 10 novembre, le tribunal correctionnel de Tarbes a condamné un gynécologue obstétricien qui n’a pas détecté la trisomie 21 d’un fœtus lors de l’échographie, pour « usurpation de diplôme ». La sanction est de 6 mois de prison avec sursis et 240.000 euros d’amende à verser à la famille. Chacun des parents recevra 60.000 euros. Quant aux grands-parents, à sa sœur et à sa tante, ils recevront chacun 20.000 euros. L’enfant porteur de trisomie, âgé de 11 ans, ne recevra rien. L’avocat de la famille compte faire appel pour ce motif. Aucune interdiction d’exercer n’a été prononcée.

Après avoir accouché en décembre 2011 d’un enfant porteur de trisomie 21, la mère a déposé plainte le 5 novembre 2014 car la trisomie n’avait pas été détectée au cours de la grossesse (cf. Diagnostic prénatal de trisomie 21 : un gynécologue de Tarbes en procès). Exerçant à la polyclinique de l’Ormeau, à Tarbes, le professionnel ne dispose pas du diplôme universitaire « nécessaire pour interpréter ce genre d’échographie ».

Source : RTL, Sandra Cazenave (11/11/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres