[Tribune] Jean-Marie Le Méné « Vincent Lambert c’est nous ! »

Publié le : 7 janvier 2015

« A l’heure où vous lirez ces mots, un homme a déjà fait l’objet de deux tentatives hospitalières d’euthanasie et d’une condamnation à mort par le Conseil d’Etat, suspendue in extremis par une saisine de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). »

 

Jean-Marie Le Méné, Président de la Fondation Jérôme Lejeune, rappelle le calendrier législatif de ce mois sur l’euthanasie :

  • le 21 janvier seront lancés les débats autour de la proposition de loi Claeys-Leonetti,
  • le 29 janvier les débats autour de la proposition EELV visant à légaliser le suicide assisté et l’euthanasie.

 

Jean-Marie Le Méné rapproche l’actualité relative à la fin de vie, plus précisément celle de l’euthanasie, avec celle de l’IVG (Cf. Synthèse Gènéthique du 26 novembre 2014) : « Notre pays, qui vient de faire de l’exception d’avortement un droit fondamental, fera aussi de l’exception d’euthanasie un droit fondamental [….] Parce que quarante ans plus tard, le procès de Vincent Lambert est à l’euthanasie ce que le procès de Bobigny est à l’avortement ».

 

Il appelle à participer à la Marche pour la Vie  qui aura lieu le 25 janvier 2015, en plein milieu des évènement législatifs à venir. « Parce que descendre dans la rue c’est poser un acte politique quand il n’y a plus de politique. Nous dirons non à l’appropriation de la vie par l’Etat, de l’avortement à l’euthanasie. Parce que Vincent Lambert c’est nous. »

<p>Valeurs actuelles (Jean-Marie Le Méné) 06/01/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres