Trafic d’organes : ouverture du procès au Kosovo

Publié le 5 Oct, 2011

Le 4 octobre 2011, la Mission européenne de justice au Kosovo (Eulex) a annoncé la comparution au tribunal de sept personnes, en majorité médecins, accusées d’avoir pris part à un trafic d’organes et à des transplantations illégales dans la clinique Medicus de Pristina (Cf. Synthèse de presse du 16/06/11 et du 05/09/11). L’établissement en question a été fermé en 2008, suite à une enquête policière.

Les victimes de ce trafic viendraient de l’Europe orientale et de l’Asie centrale. Ils se voyaient promettre 15.000 €, tandis que les receveurs, ressortissants israéliens, déboursaient jusqu’à 100.000 €.

Parmi les sept accusés figurent l’ancien secrétaire kosovar de la Santé, Ilir Rrecaj, soupçonné d’avoir fourni la licence à la clinique, ainsi que Lufti Dervishi, urologue de renom qui aurait mis en oeuvre les activités de transplantations. Le Dr Yusuf Sönmez, médecin turc surnommé le "Dr Franckenstein", est également mis en cause dans l’affaire.

Le parlementaire suisse Dick Marty avait établi un parallèle entre cette affaire et un trafic d’organes présumé, perpétré par les maquisards kosovars en Albanie, pendant la guerre contre Belgrade à la fin des années 90. Il avait remis un  rapport sur la question au Conseil de l’Europe en décembre 2010 (Cf. Synthèse de presse du 16/12/10). Cette dernière affaire impliquerait Hashim Thaci, l’actuel Premier Ministre du Kosovo. Si celui-ci a démenti les accusations portées dans le rapport Marty, Eulex a nommé un procureur américain pour enquêter sur ces accusations.

AFP 06/10/11

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres