Tousanticovid : l’application téléchargée 1 million de fois en deux jours

Publié le : 26 octobre 2020

La nouvelle application de traçage Tousanticovid aurait été activée un million de fois depuis son lancement jeudi dernier [1] (cf. StopCovid : peu d’utilisateurs, beaucoup de frais et quelques arnaques ). Un résultat jugé samedi encourageant par le secrétaire d’Etat en charge du numérique, Cédric O.

Son principal objectif est « d’avertir ses utilisateurs lorsque ceux-ci ont croisé, dans les deux dernières semaines, à moins d’un mètre et pendant plus de 15 minutes, un autre utilisateur contaminé par le coronavirus- et qui l’a déclaré dans le système ».

Comme StopCovid (cf. « TousAntiCovid » remplace StopCovid ), l’utilisation de l’application repose sur une « démarche volontaire des personnes et permet la recherche de contacts grâce à la technologie Bluetooth, sans recourir à une géolocalisation des individus ». Aussi, elle n’a pas fait l’objet d’une « saisine obligatoire » de la Cnil [2], son utilisation n’ayant subi « aucune modification substantielle touchant au traitement de données personnelles ». Cependant la commission mentionne que « l’application fera l’objet d’évolutions régulières », de nouveaux contrôles pourraient être effectués. Un nouvel avis de la Cnil sera publié d’ici la fin de l’année.

Par ailleurs, le Comité de contrôle et de liaison Covid-19 estime que l’application Tousanticovid ne doit pas être intégrée aux gestes barrières qu’il apparente davantage « à un outil de prévention secondaire qui s’intègre dans le dispositif de contact tracing » utilisé en complément « à l’utilisation du masque, au lavage des mains ou à la distanciation sociale ». La recommandation n’a cependant pas été suivie par le gouvernement qui a déjà « pleinement intégré l’application aux gestes barrières ».

[1] NdlR : 1,4 million d’activations auraient été effectuées en une semaine pour StopCovid.

[2] Commission nationale de l’informatique et des libertés.

Sources : Hospimédia, Géraldine Tribault (23/10/2020) et Huffington Post, Antony Berthelier (24/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres