Togo : les évêques dénoncent la loi sur l’avortement

Publié le 25 Mai, 2007

Les évêques catholiques du Togo ont dénoncé une nouvelle loi sur l’avortement. Les évêques estiment que l’Etat aurait dû prendre "des mesures" pour accompagner les femmes enceintes en difficulté et prévoir des structures d’accueil.

Votée à la fin de l’année dernière par le Parlement, la loi autorise l’avortement en cas de viol, d’inceste et si la vie de la mère est menacée.

Les évêques dénoncent cette loi qui "punit un innocent : l’enfant à naître". "Avons-nous le droit de commettre un meurtre en nous basant sur une probabilité, si forte soit-elle ?" Pour la Conférence épiscopale du Togo, la loi va ajouter au drame que vit la femme victime de viol ou d’inceste, celui d’un avortement qui l’accompagnera jusqu’à sa mort.

Seuls 3 pays du continent africain autorisent l’avortement : la Tunisie, le Cap-Vert et l’Afrique du sud. Avec le Togo, ce chiffre passe à 4.

Dia-afrique.org 24/05/07

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres