Thaïlande : avortements illégaux

Publié le : 31 janvier 2011

Suchart Phumee, un employé d’un temple de Bangkok dans lequel ont été retrouvés,  en novembre 2010, 2002 foetus avortés, a été condamné à 20 ans de prison pour avoir dissimulé les foetus et apporté son aide à des cliniques d’avortements.

D’abord condamné à 4 mois de prison par foetus, soit 667 ans, il ne purgera que 20 ans de détention, chacun des chefs d’accusation étant passible de 10 ans de prison maximum.

La société thaïlandaise, bouddhiste et attachée à la protection de la vie humaine, a été choquée par la découverte de ces foetus. En Thaïlande, l’avortement est illégal sauf en cas de viol ou si la grossesse met en danger la santé physique ou mentale de la mère.

Le Figaro.fr  27/01/11- 24heures.ch 27/01/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres