Téléthon et Eglise : les sources de l’affrontement

Publié le 7 Déc, 2006

Dans le journal Le Monde, Jean-Yves Nau montre quel fondement oppose les responsables de l’AFM à ceux de l’Eglise catholique sur le sujet de la recherche sur l’embryon.

La position de l’Eglise a toujours été la même. Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon vient une fois encore de le rappeler : "pour nous, l’embryon humain n’est pas une chose. Un embryon, on ne peut pas le produire, on ne peut pas le détruire, on ne peut pas l’utiliser, on ne peut pas le trier, non, non, et non !" car c’est "une nouvelle forme inacceptable du pouvoir de l’homme sur l’homme", reprend Jean-Yves Nau.

Depuis que le Téléthon existe, la science génétique a énormément progressé et a permis d’identifier les bases moléculaires de nombreuses affections héréditaires. Au nom des avancées thérapeutiques attendues dans ce domaine, l’AFM a soutenu ces projets et en particulier les recherches menées par le Pr Peschanski sur des embryons porteurs de mutations génétiques pathologiques identifiées par dépistage préimplantatoire (DPI). Jean-Yves Nau remarque le grand silence des chercheurs de l’AFM (consigne de silence ?) et d’ailleurs.

Jean-Yves Nau souligne "le décalage croissant entre le champ grandissant des pratiques diagnostiques et celui des actions thérapeutiques". Sur le DPI, "les responsables de l’Eglise catholique n’ont pas tort de rappeler que les enfants sains, montrés dans ce spectacle qu’est le Téléthon, ne sont en rien des enfants guéris. Une erreur majeure serait ici d’assimiler guérison et tri embryonnaire. Et, sauf à accepter d’entrer dans une phase de régression collective, il importe de maintenir cette distinction".

Les évolutions de la science et de la médecine vont sûrement redonner l’occasion aux responsables catholiques de "rappeler leurs convictions et la noblesse d’un combat qu’ils estiment devoir mener au nom de leur conception de la dignité humaine", estime Jean-Yves Nau.

Le Monde (Jean Yves Nau) 07/12/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...
Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté
/ Genre

Royaume-Uni : pas de hausse importante des suicides depuis la restriction des bloqueurs de puberté

Selon un rapport indépendant, le taux de suicide n'a pas fortement augmenté depuis que le NHS a restreint l'accès aux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres