Suspicion d’euthanasies

Publié le : 22 avril 2002

Une enquête administrative a été ouverte au centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon, à la suite d’accusations lancées par des infirmiers à l’encontre des médecins du service de réanimation chirurgicale, dont ils dénoncent les actes de « fin de vie ».

 

Ils ont évoqué des cas d’euthanasie.

 

Le professeur, Annie Boillot, chef du service mis en cause, a dénoncé les « insinuations calomnieuses colportées par quelques agitateurs au sein de l’hôpital ».

 

Pour l’un des responsables médicaux, ce conflit témoigne « d’un déficit de communication » entre les soignants et les médecins et de « la souffrance d’un service confronté tous les jours à la mort. »

<p>Le Figaro 22/04/02 - Le Monde 19/04/02 - La Croix (Solenn de Royer) 22/04/02 - Le Quotidien du Médecin 24/04/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres