Suisse : une porte ouverte au diagnostic préimplantatoire (DPI) ?

Publié le : 29 juin 2012

En Suisse, le Conseil fédéral souhaite autoriser "les couples qui risquent de transmettre une maladie héréditaire grave à leur futur enfant", à recourir au diagnostic préimplantatoire. Ainsi, mercredi 27 juin 2012, "le département fédéral de l’intérieur (DFI) a été chargé d’élaborer un projet de loi d’ici au printemps prochain".
Selon le ministre de la santé, Alain Berset, "l’autorisation sera inscrite dans un cadre strict, limitée à des cas de maladies génétiques où le danger est très élevé pour les enfants à naître, comme la mucovicidose ou l’amyotrophie spinale". Cette nouvelle législation "interdira toute autre application du DPI, comme le dépistage de la trisomie 21 ou la sélection de ce que l’on appelle un ‘bébé sauveur’ en vue d’un don de tissu pour un frère ou une sœur malade".
 

Romandie.com (28/06/12)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres