Stérilisation forcée au Japon : vers une indemnisation des victimes ?

Publié le 28 Jan, 2018

Au Japon, des archives retrouvées récemment pourraient aider  2700 victimes de la province de Miyagi à obtenir une indemnisation publique pour leur stérilisation forcée en vertu d’une loi de 1948. Cette loi « sur la protection de l’eugénisme » visait à « prévenir la naissance de ‘descendants inférieurs’ et à favoriser la santé des mères et des femmes enceintes » par le biais de stérilisation volontaires et involontaires. Les victimes étaient atteintes de diverses pathologies héréditaires, de schizophrénie, de psychoses, d’épilepsie, de troubles de la sexualité, d’ « inclination criminelle », de la maladie de Huntington, de dystrophie musculaire, d’albinisme, de surdité etc. Elle est restée en vigueur jusqu’en 1996.

 

Entre 1949 et 1994, 16 520 stérilisations forcées ont été pratiquées, 11356 sur des femmes et 5164 sur des hommes, la plupart détenus dans des hôpitaux psychiatriques ou des institutions pour personnes handicapées mentales.

Bioedge (27/01/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres