Sondage : les New-Yorkais majoritairement opposés aux IVG en fin de grossesse

Publié le : 1 avril 2019

D’après les sondages, les habitants de l’Etat de New-York sont massivement opposés aux avortements tardifs. A peine deux mois après la légalisation par le Gouverneur de New York de l’avortement jusqu’à la naissance[1], une enquête réalisée par Marist Poll a montré que seulement 20 % des New-Yorkais sont favorables aux avortements en fin de grossesse, c’est-à-dire après 20 semaines, alors que 75 % d’entre eux s’y opposent explicitement. Concernant l’avortement au-delà du premier trimestre, ils sont 66% à exprimer leur désaccord. « Les New-Yorkais ne soutiennent tout simplement pas les lois autorisant les avortements tardifs », a commenté Carl Anderson, PDG de Knights of Columbus, organisation qui a parrainé le sondage. « Il est maintenant clair que ces politiques radicales sont poursuivies en dépit l’opposition de la majorité des New-Yorkais et de la majorité de ceux qui s’identifient comme étant démocrates, républicains et indépendants. »

 

Les New-Yorkais rejoignent l’opinion du reste du pays, puisqu’un autre sondage de Marist Poll, de janvier dernier, a indiqué que 75 % des Américains s’opposaient à l’avortement après les trois premiers mois.

 


[1] cf. Aux Etats-Unis, dans les états de New-York et de l’Iowa, les lois s’érigent et se défont en faveur de l’IVG

<p>Aleteia, <span class="text-container"><span class="author-link">Zelda Caldwell</span> (28/03/2019)</span></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres