Sélection prénatale contre le cancer du sein

Publié le 29 Déc, 2008

Le premier bébé britannique sélectionné par diagnostic préimplantatoire (DPI), afin qu’il ne soit pas porteur du gène BRCA1 qui aurait accru de 50 à 80% les risques qu’il développe un cancer du sein, devrait naître dans les prochains jours. La future mère, âgée de 27 ans, a décidé de recourir au DPI parce que la grand-mère, la mère et la sœur de son mari ont eu un cancer du sein.

"Ce sera la première fois que naîtra en Grande-Bretagne un enfant dont le patrimoine génétique aura été sélectionné pour éviter qu’il ne développe une telle maladie, qui est pourtant généralement soignée avec succès si elle est diagnostiquée suffisamment tôt", souligne La Croix. Joséphine Quintavalle, membre du mouvement Core dénonçant l’eugénisme inhérent à la sélection génétique rappelle qu’"il ne s’agit pas d’un remède contre le cancer du sein" ; "cela nous mène encore plus loin sur la route qui finalement aboutit à la fabrication de bébés parfaits".

Les Etats-Unis et la Belgique ont déjà recouru au DPI pour sélectionner des enfants non prédisposés au cancer. Cette technique est interdite en Allemagne, en Autriche, en Italie ou en Suisse. En France, la loi française dispose que le DPI ne peut concerner que des maladies "d’une particulière gravité" et "incurables au moment du diagnostic".

La Croix (Aude Carasco) 26/12/08 – Le Figaro 25/12/08 – Bio News 05/01/09 – Guardian.co.uk (James Randerson) 20/12/08 – BBC News 19/12/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

02_ogm_mais
/ OGM

NTG : une nouvelle règlementation en Thaïlande pour augmenter les rendements agricoles

Le ministre de l’Agriculture thaïlandais a approuvé une réglementation autorisant l'usage des nouvelles techniques génomiques ...
Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre
/ Genre

Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre

Le gouverneur de Californie a signé une loi visant à interdire l'adoption de règles exigeant que les écoles informent les ...
Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie
/ Fin de vie

Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie

Trois personnes qui avaient demandé l'euthanasie ont changé d'avis après avoir reçu un traitement neurochirurgical expérimental visant à soulager la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres