Sélection génétique

Publié le : 2 octobre 2001

Aux Etats Unis, en octobre 2000, Adam était conçu pour sauver sa sœur Molly, atteinte de la maladie rarissime de l’anémie de Fanconi. Adam issu d’un tri génétique relançait alors les débats sur le DPI (dépistage pré implantatoire) autorisé en France par la loi de bioéthique de 1994. Le débat est aujourd’hui ravivé en Grande Bretagne où les parents de Zain Hashmi, atteint de thalassémie, désirent mettre au monde un bébé sain, sélectionné pour sauver Zain. C’est à la HFEA (Human Fertilisation and Embryology Authority) de trancher en faveur ou non de la requête de cette famille. Certains experts restent sceptiques et inquiets quant à « l’utilisation d’un enfant comme un produit ».

<p>Le nouvel observateur 02/10/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres