Se fier à la vie

Publié le : 27 octobre 2004

Dans leur message intitulé "Se fier à la vie", rédigé à l’occasion de la 26ème Journée mondiale pour la Vie, les évêques italiens appellent à une solidarité renforcée autour des futures mères en difficulté et à faciliter l’adoption et la prise en charge des enfants abandonnés.

Les évêques italiens affirment la nécessité de défendre "la vie naissante, enfouie dans le sein d’une mère" ou celle des enfants qui n’ont pas de parents, et de soutenir les mères en difficulté, afin qu’elles n’optent pas pour l’avortement, défini comme "la plus terrible négation de l’autre".

L’avortement, "quand il est effectué avec un refus conscient de la vie, de manière superficielle ou en obéissance à la culture de l’individualisme absolu (…) est la plus froide affirmation de l’individu qui ignore l’autre, parce qu’il ne connaît que lui-même". Les évêques demandent d’encourager les mères à "surmonter la fragilité qui au cours d’une grossesse peut naître de la crainte de ne pas s’en sortir". Il faut leur dire : "les autres existent, t’aident, ne te laissent pas seule et, portant ton poids avec toi, le rendent supportable, jusqu’à te faire découvrir qu’il ne s’agit pas d’un poids, mais de la plus grande des joies".

"Il n’est pas bon que l’homme soit seul", explique le Conseil épiscopal italien. "L’existence est un tissu de relations et les relations requièrent que l’on puisse se fier les uns des autres, mais selon une tendance culturelle diffuse, la vie aux autres n’est pas souvent considérée digne de respect comme sa propre vie".

Zenit 27/10/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres