Royaume-Uni : davantage de femmes seules ou homosexuelles recourent à la FIV

Publié le : 22 septembre 2020

Au Royaume-Uni, le nombre de femmes seules ayant recours à la procréation médicalement assisté « a presque triplé en dix ans ». Ainsi, 531 y ont fait appel en 2008 contre 1352 en 2018 selon les données de la HFEA [1]. Leur âge moyen est de 39 ans et elles représentent « 3% des cycles ».

En ce qui concerne les femmes homosexuelles, 320 avaient eu recours à la fécondation in vitro en 2008. En 2018, elles étaient 2151, soit près de sept fois plus. Leur âge moyen est 35 ans, comme dans le cas des couples hétérosexuels.

Toujours selon les chiffres de la HFEA : « près de 2 000 cycles de congélation d’ovocytes ont été effectués en 2018, et 55 % des femmes qui congèlent leurs ovocytes sont célibataires ». Par ailleurs, en 2018, « environ une femme célibataire sur 14 a choisi de « partager » ses ovocytes », ce qui lui permet de bénéficier « d’un traitement gratuit ou à prix réduit ». Moins de 1% des femmes en couple hétérosexuel ont fait le même choix. Au Royaume-Uni, la fécondation in vitro « coûte en moyenne 5 000 livres sterling [2] ».

 

[1] Human Fertilisation and Embryology Authority.

[2] Près de 5500 euros.

 

Source : Daily Mail, Victoria Allen (22/09/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres