Royaume-Uni : un implant contraceptif lui fait perdre l’usage de son bras

Publié le 11 Jan, 2022

Danielle s’est fait poser un implant contraceptif Nexplanon, il y a trois ans. Il s’agit d’un dispositif inséré sous la peau du bras, qui libère de la progestérone dans le sang. Sa vie tourne au « cauchemar » lorsqu’elle décide de le faire remplacer (Cf. Son implant contraceptif en morceaux dans les poumons : elle poursuit les médecins et le laboratoire).

L’échec des interventions

Son généraliste tente sans succès de le retirer. Il l’oriente vers une clinique spécialisée qui échoue aussi. La jeune femme de 24 ans subit alors « une opération de deux heures à l’hôpital St Thomas de Londres sous anesthésie locale. Mais les chirurgiens ne sont pas parvenus à retirer la tige qui s’enfonçait plus profondément ». « Quand je suis rentrée chez moi, j’ai réalisé que je ne pouvais pas sentir mon annulaire, puis ça a commencé à empirer, raconte-t-elle. C’était comme si mon bras avait été coupé. » « Ça a gâché ma vie, affirme Danielle. J’ai complètement perdu mon bras gauche. Je ne peux pas l’utiliser, je ne peux pas le sentir. J’ai un handicap maintenant. »

Un porte-parole de l’hôpital St Thomas commente : « Nous pouvons confirmer que les implants contraceptifs positionnés profondément ou migrant après l’insertion sont malheureusement un problème reconnu. Les lésions nerveuses sont très rares. »

Danielle craint d’être devenue stérile. Elle devra suivre un traitement pendant plusieurs années, afin de « ne retrouver au final que 70 à 80 % de l’usage de son bras ».

Un nouveau procès contre l’implant Essure

De leur côté, six réunionnaises ayant eu recours à des implants Essure, ont décidé d’intenter une action en justice contre le fabricant (Cf. Toxicité de l’implant Essure, des plaignantes mettent en cause l’Etat). En effet, elles souffrent « d’effets indésirables qui continuent d’impacter leur vie, même après avoir enlevé l’implant ». L’une de ces femmes estime : « J’ai été mutilée » (Cf. Essure® : la santé des femmes face à l’industrie pharmaceutique).

Sources : Metro (10/01/2022) ; Linfo.re, Laetitia Begue (10/01/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...
Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »
/ Genre

Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »

Il existe « un intérêt financier à banaliser la transformation des corps par la chirurgie et les produits chimiques », ...
"Brain 2.0" : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau
/ Génome, Transhumanisme

“Brain 2.0” : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau

Les NIH ont lancé l’initiative « Brain 2.0 » pour cartographier entièrement les 86 milliards de neurones humains ainsi que leurs connexions ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres