Royaume-Uni : rémunération du don de gamètes

Publié le : 27 octobre 2011

Au Royaume-Uni, la Human Fertilisation and Embryology Authority* (HFEA) a finalement annoncé sa décision d’augmenter les rémunérations des donneurs de sperme et d’ovocytes (Cf. Synthèse de presse du 20/04/2010). Cette mesure vise à répondre à la demande croissante de gamètes. Les donneurs britanniques seront donc bientôt les mieux payés d’Europe.

Laura Witjens, présidente de la National Gamete Donation Trust, a toutefois précisé que "l’altruisme devait rester au cœur du don, et que le paiement ne doit jamais favoriser la coercition".

Cette décision ne fait pas l’unanimité. Le professeur Brenda Almond de la HFEA s’inquiète : "En offrant des versements financiers, nous enfreignons l’un des principes fondamentaux de la médecine britannique, à savoir que tous les donateurs doivent agir par pur altruisme". Elle dénonce le fait que le Royaume-Uni s’engage sur "une pente glissante vers un marché des organes humains".

Bioedge (Michael Cook) 22/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres