Royaume-Uni : le génome de tous les enfants séquencés à la naissance ?

Publié le 12 Nov, 2019

Le Secrétaire d’Etat à la Santé du Royaume-Uni, Matt Hancock, a affiché sa volonté de faire séquencer le génome de chaque enfant à sa naissance. Il affirme que « dans le futur, les tests seront systématiquement offerts, en même temps que les contrôles habituels des nouveau-nés, afin de cartographier les risques de maladies génétiques et d’offrir des soins ‘préventifs et personnalisés’ ».

 

Les ministres britanniques ont promis que ces tests seraient proposés avant la fin de l’année à tous les enfants pour lesquels un cancer a été diagnostiqué. Ils seront également prévus pour les adultes souffrant de certaines maladies rares ou de cancers difficiles à traiter. L’objectif ? « Séquencer 5 millions de génomes au Royaume-Uni d’ici 5 ans ». Le projet « 100 000 génomes » avait été lancé en 2012 par David Cameron, en mémoire de son fils Ivan, décédé en 2009 d’une maladie neurologique rare (cf. L’Angleterre veut proposer les tests ADN en routine).

 

Matt Hancock affirme que ce projet a permis d’adapter le traitement de 15000 patients souffrant de cancer. Il souhaite aller plus loin en proposant ces tests à tous les enfants dès la naissance. « Les parents pourraient choisir d’être alertés si leur enfant présente un risque accru pour certaines maladies spécifiques ». Ce qui ne manquera pas de soulever des dilemmes chez les parents.

 

Pour aller plus loin :

Royaume-Uni : nouveau rapport sur la génomique et l’édition du génome

Le séquençage du génome mènera-t-il à de nouveaux traitements ?

The Telegraph, Laura Donnelly (05/11/2019)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres