Royaume-Uni : la justice tranche un litige impliquant un couple de femmes, une mère porteuse et un donneur de sperme

Publié le : 25 septembre 2012

Au Royaume-Uni, la Hight Court a rendu une décision accordant à un couple de femmes infertiles, la garde d’un enfant conçu en ayant eu recours à un donneur de sperme et une mère porteuse donneuse d’ovocyte, faisant de ces derniers "les parents biologique de l’enfant". A l’origine du litige, le donneur de sperme, qui souhaitait être reconnu par la loi comme le père de l’enfant. La mère porteuse, amie du couple de femmes, ne réclamait rien concernant l’enfant.
Au Royaume-Uni, "les donneurs restent anonymes jusqu’à ce que l’enfant soit majeur, à 18 ans". En outre, l’identité des donneurs peut être révélée à condition que l’enfant en ait fait la demande.
Réagissant à cette décision, la femme du donneur "serait traumatisée et déçue eu égard à la détermination ‘égoïste’ du couple de femmes d’avoir un bébé".
Selon le journal le Sunday Time, la femme du donneur, "qui a soutenu son mari dans sa démarche afin qu’il donne son sperme" précise que "les femmes devraient être consultées et conseillées" avant que leur mari ne procèdent au don.

Dailymail.co.uk 16/09/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres