Royaume Uni : Inquiétudes sur l’augmentation des complications de FIV

Publié le 14 Nov, 2016

L’an dernier au Royaume-Uni, un nombre accru de femmes a souffert de complications graves des suites d’une Fécondation In Vitro, selon la HFEA[1]. Les médecins s’inquiètent de l’augmentation des cas de syndromes d’hyperstimulation ovarienne sévère, potentiellement mortels.

 

En 2015, 60 femmes ont été admises à l’hôpital avec ce type de syndrome, une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente[2]. Les symptômes incluent gonflement abdominal et douleur, nausée, déshydratation et formation de caillots de sang.

Cette augmentation pourrait s’expliquer par l’administration de traitements « plus puissants » par certains médecins voulant « récolter plus d’ovocytes » lors des stimulations ovariennes. Cette tendance pourrait être liée aux « récentes ‘améliorations’ de la technologie de congélation des embryons et des ovocytes » : actuellement, la capacité de congeler les ovocytes permet aux médecins de retarder le transfert des embryons « jusqu’à ce que les ovaires se soient rétablis ». En théorie, cette chronologie devrait limiter les cas d’hyperstimulation, qui peuvent être aggravés par la grossesse. Mais elle incite les cliniciens à obtenir le maximum d’ovocytes en une seule ponction, et donc à administrer de plus fortes doses d’hormones.

 

Le nombre de cycle de FIV, également à la hausse (68 000 en 2014, 72 000 en 2015), pourrait enfin expliquer en partie l’augmentation des « incidents défavorables ».

 

 

[1] Human Fertilisation and Embryology Authority.

[2] Les chiffres du HFEA font état de 60 cas en 2015 pour 42 cas en 2014 et 46 en 2013.

The Guardian, Hannah Devlin (13/11/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres