Royaume-Uni : Arrêt des traitements pour une femme en état de conscience minimale

Publié le : 31 octobre 2017

Au Royaume-Uni, une femme âgée de 72 ans, « paralysée » et dont les soins font l’objet d’un conflit familial vient de faire l’objet d’un jugement : le juge des tutelles à Preston estime que les traitements qui « la maintiennent en vie » peuvent être interrompus.

 

Cette femme est en état de conscience minimale, suite à une chute en 2016 qui avait provoqué un anévrisme. L’équipe médicale souhaitait maintenir l’alimentation artificielle, mais les proches étaient divisés : ses sœurs espéraient voir son état s’améliorer avec le temps, tandis que ses filles et son conjoint s’opposaient au maintien des soins. Pour le juge, la femme aurait considéré sa situation comme une « parodie de vie », « intolérable » et « humiliante ». Il se base pour cela sur un courriel qu’elle a envoyé à sa fille près de quatre ans avant sa chute, « dans lequel elle décrit sa peur d’être laissée dans une telle situation ». 

<p>BBC (30/10/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres