Royaume-Uni : 20500 bébés éprouvette nés en 2017

Publié le : 9 mai 2019

La Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) a rendu public ses dernières données sur la procréation médicalement assistée au Royaume-Uni.

 

Plus de 54 000 patients ont reçu 75 000 traitements de fertilité en 2017, le nombre de cycles de FIV ayant augmenté de 2,5% par rapport à 2016. Plus de 20 500 enfants sont nés de FIV au Royaume-Uni en 2017. Si plus de 90% des cycles de FIV (68380) réalisés étaient destinés à des couples hétérosexuels, le rapport montre également que les couples de même sexe, les femmes célibataires et les mères porteuses représentent une part de plus en plus grande des PMA.

 

Le recours à l’autoconservation des ovocytes a augmenté de 11% entre 2016 et 2017, soit 1463 cycles initiés en 2017[1]. Selon la HFEA, la hausse du taux de natalité suite à l’utilisation d’embryons congelés (passée de 18% en 2016 à 23% en 2017), qui a de ce fait atteint le taux de natalité suite à l’utilisation d’embryons frais, est à l’origine d’une meilleure presse pour l’autoconservation des ovocytes. Toutefois la HFEA n’a pas beaucoup de recul sur ces pratiques. Seuls 581 ovocytes ont été utilisés en 2017 (159 en 2012).

 

Concernant la fécondation in vitro, le taux de naissances multiples est passé de 24% en 2008 à 10% en 2017. L’accès à la PMA financé par le NHS est de plus en plus disparate : en Ecosse, 62% des cycles de FIV ont été financés par le NHS, contre 50% en Irlande du Nord, 39% au Pays de Galles et 35% en Angleterre. Un chiffre au plus bas pour l’Angleterre qui pourrait continuer à chuter. Cependant, les cliniques d’Angleterre ont réalisé 86% des cycles de FIV qui ont eu lieu au Royaume-Uni en 2017.

 

 

<p>The Guardian, Ian Sample (9/05/2019); BBC (9/05/2019)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres