Royaume-Uni : 20 fois plus de FIV chez les femmes âgées de plus de 40 ans

Publié le 28 Mai, 2021

Au Royaume-Uni, le nombre de fécondations in vitro (FIV) réalisées chez des femmes âgées de 40 ans et plus a été multiplié par vingt au cours des trente dernières années, révèle un rapport de la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA) publié ce mois-ci.

14 761 FIV ont été pratiquées en 2019 chez des femmes de plus de 40 ans, soit une FIV sur cinq, contre 689 en 1991. Il y a 30 ans, uniquement 10% des FIV concernaient des femmes de plus de 40 ans. Seules 40% des FIV ont été pratiquées chez des femmes de moins de 35 ans en 2019, contre 58% trente ans auparavant.

Une augmentation globale des FIV, marquée chez les femmes seules ou homosexuelles

« Plus de 1,3 million de cycles » ont été effectués depuis 1991, précise le rapport de la HFEA. Et les traitements sont en « constante » augmentation. Le nombre de FIV chez des femmes célibataires a quasi triplé en 10 ans, passant de 565 en 2009 à 1470 en 2019. Les fécondations in vitro concernant des partenaires de même sexe ont quant à elles presque quintuplé entre 2009 et 2019. 2 435 FIV ont été pratiquées chez des femmes homosexuelles en 2019, 489 en 2009. « Le secteur de la fertilité offre davantage d’options aux personnes pour créer leur famille », a affirmé Julia Chain, présidente de la HFEA.

Un changement dans la pratique des FIV

Dans 75% des fécondations in vitro pratiquées en 2019, un seul embryon a été transféré. Ainsi le taux de naissance multiple n’était que de 6% en 2019, contre 28% dans les années 90. Le transfert d’un embryon unique n’avait alors lieu que dans 13% des cycles de FIV.

Bien que la grande majorité des patients (86%) utilisent leurs propres gamètes, la HFEA note une augmentation de l’utilisation du don de sperme et d’ovocyte. 17% des patientes âgées de plus de 40 ans ont fait appel au don d’ovocytes en 2019.

En 2019, le taux de naissance atteignait « 32% par embryon transféré » pour les femmes de moins de 35 ans. Un taux inférieur à 5% si la patiente est âgée de plus de 43 ans et utilise ses propres ovocytes.

 

Sources : The Telegraph, Laura Donnelly (27/05/2021) ; HFEA (05/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un "droit au suicide"
/ Fin de vie

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un “droit au suicide”

Le tribunal d'Ancône interprète un arrêt de la cour constitutionnelle dépénalisant l'aide au suicide comme un droit personnel au suicide ...
Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d'avortement
/ IVG-IMG

Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d’avortement

Dans la région du Queensland, les cliniques d’avortement n’étant plus « financièrement viables », fermeront en juillet ...
10_open_data
/ E-santé

Neuf applications de santé sur dix récoltent les données de leurs utilisateurs

Une étude révèle de « graves problèmes de protection de la vie privée et des pratiques de protection de la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres