Restriction de l’avortement au Texas

Publié le : 15 juillet 2013

Le 13 juillet 2013, le sénat du Texas a adopté un projet de loi visant à interdire l’avortement après 20 semaines de grossesse. Cette loi qui vient restreindre la législation antérieure, a été approuvée par 19 sénateurs contre 11, et sera signée par le gouverneur républicain du Texas Rick Perry.

 

Le texte prévoit l’interdiction de l’avortement après 20 semaines de grossesse sauf si la vie de la mère est en danger immédiat, impose des conditions strictes aux médecins pour le pratiquer dans les seuls centres agréés par l’Etat, et notamment la présence d’un médecin lors de la prise du traitement abortif.

 

Qualifié d’un des « textes les plus restrictifs des Etats-Unis sur l’avortement » celui-ci aura pour conséquence la fermeture de « presque tous les centres d’avortement du Texas, n’en laissant plus que 5 sur les 42 actuels« .
Tandis que l’opposant démocrate Royce West a promis qu’il intenterait des recours en justice, le gouverneur Perry se félicite : « Aujourd’hui le parlement du Texas a franchi la dernière étape de notre effort historique pour protéger la vie« .

 

En adoptant ce texte, le Texas rejoint onze autres Etats où les interruptions de grossesse sont illégales au delà de 20 semaines, et la Caroline du Nord ne va pas tarder à adopter la même législation.
Alors que l’Europe ne compte plus qu’un pays où l’avortement est interdit, les Etats-Unis, eux, sont dans une dynamique de limitation de l’avortement.
 

<p>AFP (ch-knt-gd-are-ff) 13/07/2013 - La Croix 15/07/2013 - leFigaro.fr 13/07/2013 - RFI 14/07/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres