Régénération des cellules souches de la moelle

Publié le : 7 mai 2004

Le Monde revient sur l’importante découverte des biologistes américains de l’université de Floride * concernant la capacité des cellules souches de la moelle osseuse à régénérer le cerveau (cf. revue de presse du 03/05/04). Les biologistes ont travaillé sur des prélèvements cérébraux effectués sur des femmes décédées des suites d’une leucémie quelques années après avoir reçu une greffe de la moelle osseuse de donneur masculin. En retrouvant dans les zones cérébrales prélevées la présence du chromosome Y, ils ont conclu que les cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse avaient migré jusqu’au cerveau.

Cette découverte vient confirmer les importants travaux du Dr Catherine Verfaillie de l’Institut des cellules souches de l’université du Minnesota qui avait démontré l’existence de cellules souches adultes capables de se différencier dans les trois tissus embryonnaires (ectoderme, l’endoderme et le mésoderme) à l’origine de tous les tissus et organes.

Cette publication scientifique apporte un élément de plus en faveur de la recherche sur les cellules souches adultes dans le traitement des maladies dégénératives pour lequel certains préfèrent continuer d’essayer d’utiliser des cellules souches embryonnaires malgré les réticences éthiques qui s’imposent.

* Edward W. Scott et le Pr Dennis A. Steindler responsables du programme sur les cellules souches et la médecine régénératives de l’université de Floride,

Pour plus d’informations, consultez :
  La Lettre Genethique d’août 2002 sur les travaux du Dr Verfaillie
  Le dossier Genethique sur les cellules souches
Le Monde (Jean-Yves Nau) 07/05/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres