Réactions suite à la nouvelle technique visant à prévenir la transmission de certaines maladies génétiques

Publié le 19 Sep, 2012

Après l’annonce, en Grande-Bretagne, du lancement d’une consultation publique concernant "une nouvelle technique visant à prévenir, via la fécondation in vitro, la transmission de certaines maladies génétiques graves et faisant intervenir l’ADN d’une troisième personne en plus de celui du couple concerné" (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 18/09/12), le quotidien Le Figaro se fait l’écho de réactions de certaines personnalités.

Ainsi, "cette technique de transfert reste expérimentale et par conséquent pleine d’incertitudes rappelle le Pr Royère, directeur procréation, génétique et embryologie humaines à l’Agence de la Biomédecine en France". Il ajoute : "le risque est que la manipulation induise chez l’embryon de nouvelles pathologies ou anomalies, alors qu’on cherchait au contraire à obtenir un bébé sain. La technique s’apparente en effet au transfert de noyau réalisé lors du clonage d’animaux domestiques – même s’il ne s’agit pas d’un clonage, évidemment. Toutefois, ces précédents sur les animaux ont montré qu’il était impossible de prévoir les aléas induits par cette manipulation sur l’ovocyte. On ne connaît pas les conséquences sur la santé future d’un enfant".

En outre, le Pr Lisa Jardine, présidente du Human fertilisation and embryology authority, "à l’initiative de la consultation", précise "il s’agit ici de modifier génétiquement un ovule : on entre en territoire inconnu". De même, le quotidien évoque certains questionnements éthiques induits par cette pratique : "que dire aux enfants nés de cette manière ? Comment les parents vont-ils gérer la situation émotionnellement ? Quel statut devra être accordé à la donneuse ? ».

La journaliste termine son article en précisant qu’en France, selon les experts, "le débat n’est pas encore à l’ordre du jour".

Sante.lefigaro.fr (Pauline Fréour) 19/09/12

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Passeport
/ PMA-GPA

GPA : La Cour constitutionnelle colombienne demande de nouvelles règles face au risque d’apatridie

La Cour constitutionnelle colombienne a ordonné au ministère des affaires étrangères d’accorder la nationalité colombienne à Leticia, une petite fille ...
pologne
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement rejette une proposition de loi visant à décriminaliser l’avortement

Le 12 juillet, le parlement polonais a rejeté, avec 218 voix contre 215, une proposition de loi visant à « décriminaliser ...
Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la définition de la mort remise en question ?

Une procédure de prélèvement d’organes, la perfusion régionale normothermique, a engendré un débat éthique sur la définition de la mort ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres