‘Rapt » in utero

Publié le : 7 juin 2004

Une colombienne enceinte de 8 mois, après avoir été droguée, a été victime d’une césarienne sauvage.

Abandonnée, perdant son sang, elle s’est réveillée près d’un bois à 150 km de Bogota : "Quand j’ai touché mon ventre, il était vide. J’ai entendu pleurer un nouveau-né. La dernière chose que j’ai vue, c’est une femme qui s’en allait avec mon bébé enveloppé dans un lange".

Elle a réussi à alerter la police qui a retrouvé l’auteur du "rapt".

Libération 07/06/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres