Quelle méthode pour l’obtention des cellules souches ?

Publié le 24 Jan, 2008

La recherche sur les cellules souches totipotentes est en pleine évolution. En novembre dernier, les équipes de Shinya Yamanaka (de l’université de Kyoto) et de James Thompson (de l’université Wisconsin-Madison) ont obtenu des cellules souches totipotentes humaines par reprogrammation directe de cellules de peau (cf. Synthèse de presse du 21/11/07). Cette semaine, une équipe californienne, French et coll., serait parvenue à produire des embryons humains par clonage (cf. Synthèse de presse du 21/01/08).

Pour le Dr Alain Privat, neurobiologiste spécialiste des cellules souches, cette dernière découverte montre que l’obtention d’embryons humains par clonage est "faisable". "Mais de là à dire que la technique est maîtrisée, il y a un pas". Cette technique reste donc incertaine. "Actuellement, la piste la plus sérieuse en termes de stratégies thérapeutiques reste celle des cellules adultes reprogrammées. C’est probablement celle qui émergera en premier", poursuit le chercheur.

Le Dr John de Vos de l’Institut de recherche en biothérapie (Montpellier) explique : "l’avenir de la thérapie cellulaire est certainement dans la reprogrammation des cellules adultes, mais l’avenir de cette technique dépend elle-même des recherches sur l’embryon".*

Pour Le Quotidien du Médecin, les 2 approches sont amenées à évoluer en même temps, cependant la technique de la reprogrammation des cellules adultes devrait conserver l’avantage.

NDLR :
* Cette affirmation n’engage pas la rédaction de Gènéthique

Quotidien du Médecin (Elodie Biet) 24/01/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres