Québec : Hausse des changements de sexe à l’état civil

Publié le 8 Avr, 2022

En 2021, 659 Québécois ont obtenu un changement de la mention de leur sexe à l’Etat civil.

Depuis 2016, un tel changement n’est plus conditionné à une intervention chirurgicale ou à un certificat d’un professionnel de santé. Entre 2015 et 2016, le nombre de changements de sexe est passé de 176 à 597. L’année dernière, la hausse est également significative : 395 demandes avaient été enregistrées en 2020. Et la tendance ne devrait pas s’inverser : 157 demandes ont déjà été approuvées sur les deux premiers mois de 2022.

Des patients parfois très jeunes

Le Dr Karine Igartua, psychiatre et cofondatrice du Centre d’identité sexuelle de l’Université McGill, observe cette augmentation « sur le terrain ». Elle reçoit 30 demandes de prises en charge chaque mois. La liste d’attente est parfois de six mois.

Ses patients sont âgés en moyenne de 18 à 26 ans. « Notre plus vieux patient avait 82 ans — il a attendu que sa femme décède avant d’aller de l’avant, indique-t-elle– et notre plus jeune a 5 ans. A cet âge-là, il n’y a rien à faire, à part donner des conseils aux parents et leur dire que pour les deux tiers des enfants, c’est une phase. »

Une augmentation préoccupante

De son côté, le Dr Shuvo Ghosh, codirecteur du Centre Meraki, la seule clinique pédiatrique où sont dirigés les enfants affirmant être d’un autre sexe, constate une « explosion des demandes chez les plus petits », qui a été « particulièrement marquante entre 2006 et 2016 ». La liste d’attente est de 12 à 15 mois. Une demande « si importante » que le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine prévoit l’ouverture d’une clinique dédiée à cette question « dans les prochains mois ».

Face à cette augmentation, le Dr Igartua affiche son inquiétude : « Le danger, explique-t-elle, c’est que des gens voient dans un changement de sexe “une porte de sortie” à leur mal-être ».

Des changements législatifs pourraient intervenir prochainement « concernant de nouvelles dispositions à l’Etat civil ». « Le gouvernement Legault fera sous peu connaître sa proposition », a déclaré Élisabeth Gosselin, attachée de presse du ministre de la Justice.

 

Source : La Presse, Louise Leduc (07/04/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Mexique : l’Etat de Guerrero dépénalise l’avortement
/ IVG-IMG

Mexique : l’Etat de Guerrero dépénalise l’avortement

Il devient le huitième Etat du Mexique à légiférer en la matière. Et est le premier à supprimer complètement la ...
Madagascar : la proposition de loi sur l’avortement retirée
/ IVG-IMG

Madagascar : la proposition de loi sur l’avortement retirée

Un texte dépénalisant l'avortement déposé en octobre 2021 devait être examiné cette semaine. Il a été retiré par l'exécutif ...
Portugal : l’euthanasie de retour au Parlement
/ Fin de vie

Portugal : l’euthanasie de retour au Parlement

Les députés portugais débattront d’une proposition de loi sur l’euthanasie à partir du 9 juin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres