Que savons-nous des grossesses tardives ?

Publié le : 26 août 2014

Rue89 s’est emparé d’un sondage1 réalisé pour le mensuel féminin Causette [n°46, juin 2014] qui révèle le hiatus entre ce qu’imaginent les femmes de leur fécondité et la réalité.

 

Voici quelques chiffres issus de ce sondage :

  • 85% des femmes interrogées pensent que les progrès médicaux permettent aux femmes de décider d’avoir un enfant à 40 ans.  » En réalité, à 40 ans, une fécondation in vitro n’aboutit que dans 9% des cas « .
  • 70% des femmes interrogées pensent qu’elles peuvent concevoir un enfant jusqu’à la ménopause. «  En réalité, la fertilité des femmes chute en flèche dix ans avant la ménopause « .
  • 69% des femmes interrogées pensent que l’âge limite à partir duquel il devient difficile pour une femme d’avoir un enfant se situe entre 40 et 50 ans. «  En réalité, l’âge limite se situe aux alentours de 37 ans. A partir de 38 ans, 30% des femmes ne réussiront pas à avoir un enfant. « 
  •  
  • Rue89 a entrepris un micro-trottoir accompagné du Professeur François Olivennes, gynécologue-obstétricien, spécialiste des traitements de l’infertilité. Cet exercice réalisé avec des jeunes femmes d’environ 30 ans a manifestement confirmé le fait qu’elles ignorent les données essentielles de leur fécondité.

Le Pr Olivennes témoigne : «  En consultation, je rencontre de plus en plus souvent des femmes qui envisagent de fonder une famille sans même savoir que, pour elles, il est déjà trop tard !  » Il conclut qu’ «  il est urgent d’informer les femmes sur les chiffres réels de leur fécondité « .

 

1. Sondage Ifop, réalisé du 13 au 16 mai 2014, sur un échantillon de 1 037 femmes représentatif de la population féminine française âgée de 18 ans et plus.

<p>Rue89 (Virginie Roels) 25/08/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres