Quand une femme endosse le rôle d’une Intelligence Artificielle

Publié le : 14 septembre 2017

Alors que les objets connectés envahissent nos quotidiens et nos maisons, Lauren McCarthy, artiste, a créé le projet LAUREN, dont le but est d’imiter Alexa, une intelligence artificielle du type « smart home » et assistance vocale, commercialisée par Amazon.

 

Son but avoué est « d’étudier la façon dont des individus évoluent au contact d’un regard extérieur sur leur intimité » en remplissant « toutes les fonctions habituellement effectuées par un assistant vocal », mais avec « un regard bien humain ». Son étude tourne autour de la question suivante : « Sommes-nous plus à l’aise avec l’idée qu’une personne tierce nous observe ou préférons-nous livrer nos données à une machine qui enregistre nos faits et gestes en permanence ? ».

 

Elle présente ainsi son projet : « LAUREN va visiter votre maison, y déployer une série d’appareils intelligents et veiller sur vous à distance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ». « LAUREN contrôlera votre maison pour vous en tentant d’être plus efficace qu’une IA et en essayant de vous comprendre en tant que personne. Vous pourrez interagir avec elle en appelant son nom, mais elle effectuera aussi des tâches sans vous consulter ».

 

« Abritée derrière ses caméras », elle souhaite questionner « le degré d’intimité que nous sommes prêts à laisser voir ». Les retours de l’expérience sont variables : certains sont réticents « vis-à-vis de sa présence continuelle, notamment dans la chambre à coucher » et se sont « sentis épiés ». « D’autres n’ont pas réellement senti de différence et se sont montrés relativement à l’aise ». 

<p>L'ADN, Margaux Dussert (13/09/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres