Quand Google vend le patrimoine génétique de 650 000 personnes

Publié le : 14 janvier 2015
La filiale de Google, 23andMe, qui commercialise des kits de prélèvement de salives afin de connaitre son propre patrimoine génétique, vient de vendre à Pfizer, le plus gros laboratoire pharmaceutique américain les données génétiques de 650 000 personnes. Les termes de l’accord ont été révélés l’agence de presse Bloomberg.

 

23andMe, qui a connu des déboires l’année dernière (Cf.Synthèse Gènéthique du 10décembre 2013), a l’intention de multiplier les partenariats. En janvier, la start-up a conclu un accord avec l’américain Genentech (laboratoires Roche) et va en annoncer dix nouveaux avec des grands du médicament et de la biotechnologie.

 

Dans le même temps, le laboratoire français Sanofi, le britannique AstraZeneca et l’américain Jonhson & Jonhson ont signé un accord avec Illumina, leader mondial du séquençage de l’ADN.
<p>Les Echos (Anaïs Moutot) 13/01/2015 - Slate.fr (Jean-Laurent Cassely) 13/01/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres