Procès autour d’embryons congelés

Publié le 1 Juil, 2003

Deux femmes britanniques, Natallie Evans et Lorraine Hadley, comparaissent aujourd’hui devant la haute Cour de Londres, pour obtenir le droit d’utiliser des embryons congelés obtenus d’une fécondation in vitro alors que leurs ex-partenaires s’y opposent. Selon le Human Fertilization and Embryology Act de 1990, les embryons congelés ne peuvent être détruits ou conservés qu’avec l’accord des 2 conjoints. Les 2 femmes réclament l’aménagement de cette loi.

6 embryons de Mme Evans et de son ex-époux ont été congelés avant qu’elle ait subi une ablation des ovaires. Mme Hadley a 2 embryons congelés en stock dont l’ex-mari refuse qu’ils soient utilisés maintenant que leur mariage est rompu. Elle demande qu’on lui laisse finir ce qu’elle a déjà commencé.

 

Ce procès est en quelque sorte une reprise du procès de Maryville de 1989 (état du Tennesse). Une femme Mary demandait qu’on lui confie les embryons congelés qu’elle avait eus avec son mari. Celui-ci, qui demandait le divorce, s’opposait à cette requête. On fit appeler à la barre Jérôme Lejeune alors professeur de génétique fondamentale à l’université René Descartes et illustre aux Etats Unis pour la découverte de la trisomie 21 pour laquelle il avait reçu le Prix Kennedy. A la question de fond posée par le juge Dale Young « (…) sept embryons congelés qui doivent être confiés à garde si ce sont des enfants très jeunes ou qui peuvent être liquidés si ce sont des bien communs ! Pouvez vous témoigner de leur humanité ? », il apporta les réponses qu’offre la génétique.

 

Le 2 septembre 1989, le juge Dale Young rendit son opinion confiant à la mère la garde temporaire de ses 7 embryons dans le but d’une implantation. Etablissant l’humanité des embryons, ce jugement reconnaît qu’un embryon n’est la propriété de personne. Ce premier  procès est devenu une référence pour la justice américaine.

 

Le juge britannique doit rendre sa décision dans les jours à venir, les audiences devant durer toute la semaine.

BBC News 30/06/03 – The Independant (Robert Verkaik) 30/06/03 –

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres