Pologne : vers une loi interdisant la fécondation in vitro ?

Publié le : 4 septembre 2009

Dans le cadre de la révision des lois de bioéthique polonaises, un projet de loi prévoit une peine de prison pouvant aller jusqu’à 3 ans pour "toute personne dont l’action conduit à une fécondation in vitro"(FIV). Initiative d’un groupe de citoyens "Contra in vitro", le texte a réuni plus de 160 000 signatures et sera examiné la semaine prochaine par le Parlement polonais, "pour des raisons formelles" affirme son  président, Bronislaw Komorowski, qui estime que "ce projet suscitera sans doute d’énormes émotions".

Jusqu’ici, la FIV échappait à toute régulation juridique en Pologne. Plusieurs autres projets, émanant des différents partis politiques, se trouvent déjà au Parlement.

Pour les évêques polonais, la FIV est une "sorte d’avortement raffiné" puisqu’il "fait périr de nombreux embryons" à chaque tentative. Rappelons qu’en Pologne, l’avortement est passible de deux ans de prison pour tous ceux qui le pratiquent à l’exception de la femme elle-même et sauf en cas de viol, d’inceste ou de malformation irréversible de l’embryon.

La Croix.com 02/09/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres