Pologne : une militante pro IVG mise en examen

Publié le : 12 février 2021

En Pologne, une des organisatrices des manifestations contre l’interdiction des avortements eugéniques a été mise en examen, notamment « pour mise en danger de la santé et de la vie d’autrui »[1]. Elle pourrait être condamnée à huit ans de prison. La porte-parole du parquet de Varsovie a confirmé les raisons de ces poursuites : Marta Lempart a « suscité ‘un danger épidémiologique’ » pendant la crise sanitaire (cf. Avortement en Pologne : des réactions outrancières). L’accusée, qui a été laissée en liberté, plaide non coupable et a refusé de témoigner. Elle estime que « beaucoup d’autres personnes » sont concernées par les faits qui lui sont reprochés.

[1] « Elle est également accusée d’avoir insulté un fonctionnaire de police et d’avoir craché sur lui, ainsi que d’avoir « fait l’éloge », dans un entretien à une radio, des attaques contre les églises ».

Source : AFP (11/02/2021) – Photo : Pixabay DR

 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres