Polémique en Australie : à 63 ans, la PMA est une « folie »

Publié le : 4 août 2016

Agée de 63 ans, une femme australienne[1] a donné naissance à son premier enfant le 1er aout. L’enfant, née prématurément, a été conçue par PMA avec « don d’embryon ». Le père est âgé de 78 ans.

 

Cette naissance par PMA a suscité un vif débat en Australie et a été fortement critiquée par l’Association médicale australienne : « la décision d’avoir un enfant si tard est une ‘folie’ » ont-ils déclaré, rappelant les risques pour la santé de la mère et de l’enfant. Les médecins qui ont suivi cette femme sont « irresponsables » a dénoncé le professeur Gab Kovacs, « nos corps ne sont pas conçus pour mener à terme une grossesse à 60 ans ».

 

Note Gènéthique : Au mois de mai dernier, une femme indienne de 70 ans avait également donné naissance via une PMA a son premier enfant : Inde : maman à 70 ans, 70 ans, « ce n’est pas un âge pour avoir un enfant ».

 

[1] En Australie, la loi ne précise pas de limite d’âge pour recourir à une PMA, mais la plupart des cliniques refusent les demandes de femmes de plus 50 ans.

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres