« PMA pour toutes » : l’argumentaire de Marlène Schiappa décodé

Publié le 13 Sep, 2017

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé en début de semaine que l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux célibataires était prévue par le gouvernement en 2018, car il s’agirait d’une « mesure de ‘justice sociale’ » (cf. La “PMA pour toutes” proposée par le gouvernement en 2018). Isabelle de Gaulmyn réagit à cette expression, invoquée pour deux raisons : il s’agit de « mettre fin à l’inégalité entre femmes en fonction de leur orientation sexuelle » et d’éviter « une discrimination entre celles qui ont les moyens d’aller à l’étranger et les autres ».

 

Une « drôle d’argumentation » pour Isabelle de Gaulmyn, qui constate que « l’égalité entre femmes lesbiennes, célibataires et hétérosexuelles n’est pas du ressort du social, mais du sociétal », et qu’ « invoquer l’inégalité entre celles qui peuvent se payer un voyage à l’étranger (…) est une inégalité qui concerne bien des sujets ». Cette inégalité serait « choquante si on parlait de soin ». En l’occurrence, « il n’y a pas de maladie ici (…) mais un désir d’enfant ». En outre, « l’argument ne tient que si l’on rembourse la PMA » dans tous les cas, ce qui est loin de faire consensus.  

 

« L’ouverture de la PMA à tous n’est en rien une politique sociale » conclut la rédactrice en chef adjointe de la Croix. Elle joue ici « un rôle de cache-sexe visant à faire oublier une politique économiquement libérale ».

 

 

La Croix blog, Isabelle de Gaulmyn (12/09/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

justice-2071539_960_720
/ E-santé

Des poursuites contre la nouvelle plateforme de données du NHS

Quatre organisations envisagent ont entamé des poursuites afin de contester la légalité du nouveau système d’échange de données de santé ...
FIV : une Ougandaise accouche de jumeaux à 70 ans
/ PMA-GPA

FIV : une Ougandaise accouche de jumeaux à 70 ans

Le 29 novembre, Safina Namukwaya, une Ougandaise âgée de 70 ans, a accouché de jumeaux après avoir eu recours à ...
Téléconsultations : un risque accru d’erreurs médicales
/ E-santé

Téléconsultations : un risque accru d’erreurs médicales

Une étude indique que les téléconsultations peuvent exposer les patients à des erreurs ou des retards de diagnostic, potentiellement fatals ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres