PMA : Le séquençage nouvelle génération des embryons serait inutile

Publié le 29 Oct, 2017

Une étude, présentée au congrès annuel de l’American Society for Reproductive Medicine au Texas, révèle que le séquençage nouvelle génération (NGS), « considéré comme l’avenir de la fécondation in vitro » n’apporte « aucun bénéfice » à la plupart des patientes. Ce « traitement », proposé au prix de 4500€ au Royaume Uni, est une technique de diagnostic préimplantatoire lancée en 2013 : les praticiens séquencent le génome des embryons obtenus par fécondation in vitro, et éliminent ceux qui présentent une « anomalie ». Cette technique est censée augmenter le taux de succès des FIV en limitant les transferts d’embryons « anormaux ».

 

Mais l’étude, qui a porté sur 588 femmes âgées de 25 à 40 ans dans 34 cliniques de quatre pays différents, montre le contraire, à la grande surprise des chercheurs. Le NGS pourrait cependant s’avérer « utile » chez les femmes plus âgées, minorité des femmes en parcours de PMA. D’autres experts suggèrent que cette conclusion est à imputer à la mauvaise exécution du NGS dans les cliniques concernées, et non pas à la technique.

The Telegraph, , Henry Bodkin (30/10/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres