PMA au Canada : pas de magie mais un combat « douloureux »

Publié le : 18 juin 2014
Selon Statistiques Canada, l’infertilité est en hausse : elle passe de 5% en 1984 à 12-16% aujourd’hui. 17 500 femmes infertiles ont eu recours au programme québécois de PMA entre août 2010 et le 31 mars dernier, avec un niveau d’insuccès assez élevé.
 
La Société canadienne de fertilité et d’andrologie informe que le taux de naissances vivantes par cycle de FIV est d’à peine 33% chez les femmes de 34 ans et moins encore chez les femmes de 35 ans et plus, chez qui il est de 24%. Pour Patricia Monnier, clinicienne-chercheuse au Centre de reproduction de McGill, « environ deux tiers des couples pourront avoir un enfant par la médicalisation de la conception mais un tiers restera sur la touche, à l’issue d’un parcours du combattant ».

Pour Audrey L’Espérance, chercheuses postdoctorale à l’Université de Toronto, « dans la population il y a vraiment cette perception que c’est presque magique : on va à la clinique, et on en ressort avec un beau bébé en bonne santé » alors que c’est davantage « un combat douloureux », en raison des traitements de fertilité, lourds d’un point de vue émotionnel, physique et psychologique.

 

<p>La Presse.ca (Marie Allard) 16/06/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres