Pilule de 3è et 4è générations: la France critiquée par des experts internationaux

Publié le : 19 avril 2013

L’arrêt du remboursement des pilules de 3è et 4è génération (Cf Synthèses de presse Gènéthique du 03/01/2013 et du 14/01/2013) a été fortement critiqué dans une tribune publiée par le British Medical Journal et signée de 26 spécialistes gynécologues-obstétriciens européens et nord américains. 

 

Selon ces derniers, les autorités sanitaires française « se sont senties obligées de réagir sous la pression » et « cette crise a porté préjudice à tous, spécialement aux femmes« . Ils poursuivent en précisant que « le risque de mort d’un accident thromboembolique est faible » et que « le surrisque de décès d’une femme prenant la pilule moderne est de 1 sur 1000, ce qui est inférieur au risque associé à des activités courantes comme le cyclisme« . Selon ces experts, les études sur lesquelles la France s’est appuyée ne feraient pas consensus: « actuellement les données manquent ou bien sont controversées » et « des études prospectives, bien contrôlées et additionnelles sont nécessaires« . 
 

<p>Lequotidiendumedecin.fr (Dr Irène Drogou) 18/04/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres