Philippines: la loi sur la contraception validée par la Cour suprême

Publié le : 9 avril 2014

Dans une décision rendue ce mardi 8 avril, la Cour suprême des Philippines a tranché: la loi instaurant la gratuité de la contraception pour les plus pauvres « n’est pas anticonstitutionnelle« .

 

Cette décision fait suite à une saisine par l’Eglise catholique de la plus haute juridiction de l’archipel, en mars 2013, à la suite de la promulgation de ladite loi en décembre 2012 (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 18 décembre 2012). 

 

Ce texte prévoit la gratuité des moyens de contraception – préservatif et pilule – ainsi que l’éducation sexuelle à l’école. Il rend en outre « obligatoire les formations des travailleurs sociaux au planning famillial et légalise les soins post-avortement« .

 

Pourtant, aux Philippine, l’avortement est interdit et la Constitution prévoit que « L’Etat reconnaît le caractère sacré de la famille et protège et renforce la famille comme institution sociale autonome fondamentale. Il protège la vie des mère et des enfants à naître depuis la conception« . 
 

<p> La Croix (Nathalie Lacube) 09/04/2014 - Lifenews (Adam Cassandra) 08/04/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres