Pérou : le Congrès dit non à l’avortement

Publié le 17 Nov, 2022

Le 16 novembre, la commission de la justice du Congrès péruvien a rejeté une proposition de loi visant à dépénaliser l’avortement en cas de viol, avec 12 voix contre, une pour et quatre abstentions. Plusieurs partis s’y sont opposés, notamment les membres du Congrès du Pérou Libre, le parti marxiste, la Fuerza Popular pro-Fujimori, la Renovación Popular ultra-conservatrice, ainsi que les partis de centre-droit Avanza País et Acción Popular.

Cette proposition de loi, portée par Ruth Luque, membre du parti de gauche Juntos por el Péru, prévoyait la dépénalisation en cas de grossesse résultant d’un viol. Dans ce cas, le médecin procédant à l’avortement avec l’accord de la femme enceinte ou du représentant légal n’aurait pas été poursuivi.

Mais pour Alejandro Muñante, troisième vice-président du Congrès, « derrière la dépénalisation de l’avortement se cache sa légalisation ».

Source : Swiss info (17/11/2022) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres