Pays-Bas : un pas plus loin vers l’euthanasie des patients déments ?

Publié le : 18 décembre 2019

Mardi, le procureur général des Pays-Bas a rendu à la Cour Suprême un avis estimant que « l’euthanasie de patients atteints de démence est autorisée s’ils ont soumis une demande valable en ce sens lorsqu’ils étaient lucides ». L’affaire traitée concerne un médecin accusé « d’avoir donné la mort à une patiente de 74 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer sans s’être suffisamment assurée de son consentement ». La patiente, au début de sa maladie, « avait clairement indiqué à ses proches qu’elle ne voulait pas continuer à vivre si elle devait être admise en maison de repos ». Demande qu’elle « n’a pu réitérer sans ambiguïté » alors que la maladie avançait.

 

En octobre 2018, le tribunal avait acquitté le médecin (cf. Euthanasie sans consentement d’une patiente aux Pays-Bas : le médecin ne sera pas poursuivi), contre l’avis du ministère public. Sans faire appel, les procureurs avaient toutefois décidé de renvoyer l’affaire devant la Cour suprême, «afin d’obtenir « des éclaircissements sur un certain nombre de questions juridiques » ».

<p>Le Vif (17/12/2019)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres