Patients âgés et service de réanimation : des pratiques disparates en Europe

Publié le : 24 janvier 2018

Une étude européenne met en évidence la variation des pratiques d’un service de réanimation et de soins intensifs à un autre, en particulier concernant l’admission, la sortie et l’engagement thérapeutique envers les patients très âgés. A l’aide d’un questionnaire, les chercheurs ont recensé l’opinion de médecins expérimentés de soixante-deux unités de réanimation et de soins intensifs dans vingt pays d’Europe. Les réponses mettent en lumière des désaccords majeurs entre les unités, notamment en ce qui concerne : l’admission des personnes très âgés dans ces services, l’obligation de requérir l’avis de l’entourage du patient, le niveau de soins pour ces patients ou encore la réalisation d’une consultation de gériatrie systématique. L’étude souligne de fait « l’absence de consensus » sur l’attitude des médecins de réanimation confrontés à des patients de plus de 80 ans, et donc à des situations délicates, « entre perte de chance du patient âgé à qui est refusé l’admission en réanimation et acharnement thérapeutique ».

<p>Journal International de Médecine, Dr Bernard-Alex Gaüzère (24/01/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres