Passeport santé : « Ce qui est en jeu, c’est toute votre vie sanitaire »

Publié le : 12 janvier 2021

Interrogé sur la question du passeport vaccinal ou sanitaire, Augustin de Romanet, président directeur général du groupe ADP, estime que, malgré les questions éthiques qu’ils soulèvent, « des documents de ce type vont être mis en place dans le monde ». Il explique être « sollicité tous les jours » à ce sujet « par des acteurs privés ».

« La question du passeport sanitaire été traitée par les pouvoirs publics en France, qui sont hostiles à l’idée même d’interdire de voyager aux personnes qui ne sont pas vaccinées », explique Augustin de Romanet, qui poursuit : « Néanmoins, il faut prendre garde au fait que ce que nos concitoyens attendent, et aussi dans l’ensemble des pays du monde, c’est l’efficacité ». Or l’efficacité s’oppose à la liberté. « Ce qui serait orwellien, ce serait que quelqu’un qui n’est pas vacciné ne puisse plus franchir la porte de sa boulangerie », ajoute-t-il. Le passeport sanitaire crée de la discrimination entre les citoyens, certains d’entre eux étant exclus de la vaccination pour des raisons d’allergies ou pour toute autre raison de santé. « Ce qui est en jeu, précise le directeur du groupe ADP, c’est toute votre vie sanitaire avec tous les tests Covid, les vaccins Covid, le groupe sanguin, les dernières analyses de labo… ». D’immenses questions éthiques et médicales qui concernent la société toute entière.

Source : Europe 1, Margaux Lannuzel (12/01/2021) – Photo : Gerd Altmann from Pixabay

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres