Pas de suicide assisté pour Diane Pretty

Publié le : 30 avril 2002

La Cour européenne des droits de l’homme (CRDH) a rejeté la demande de suicide assisté de Diane Pretty. Cette britannique de 43 ans, atteinte d’une sclérose latérale amyotrophique (maladie neurodégénérative entraînant une paralysie des muscles), demandait que son mari ne soit pas poursuivi s’il l’aidait à se suicider. Selon la loi britannique, il encourait 14 ans de prison car l’aide au suicide est considérée comme un crime.

Les 7 juges strasbourgeois ont considéré qu’il n’était « pas possible de déduire de (…) la convention européenne des droits de l’homme un droit à mourir, que ce soit de la main d’un tiers ou avec l’assistance d’une autorité publique » et qu’on ne peut « obliger l’État à cautionner des actes visant à interrompre la vie« . Les juges ont souligné que les poursuites judiciaires ne sont pas systématiques dans « certains cas particuliers » d’euthanasie.

Pour Lucien Neuwirth, ancien sénateur, rapporteur de la loi sur la douleur et les soins palliatifs « admettre une telle démarche, c’est risquer d’ouvrir une brèche aux conséquences graves et incontrôlables« .

 

Daniel d’Hérouville, président de la société française des soins palliatifs, s’interroge « cette personne qui crie sa souffrance bénéficie-t-elle de tous les moyens pour la soulager au plan physique et psychique ? Cette décision de la Cour européenne est en totale cohérence avec le Conseil de l’Europe, qui a estimé récemment que rien ne pouvait justifier de donner intentionnellement la mort« . 

La journaliste du Figaro rappelle les propos de pape Jean-Paul II sur l’acharnement « inutile » à maintenir en vie des malades condamnés et estime que la Cour européenne en a jugé autrement pour Diane Pretty. Rappelons que le suicide assisté et l’acharnement thérapeutique sont deux problèmes différents et nullement comparables (ndlr).

Des 44 pays membres du Conseil de l’Europe, les Pays-Bas sont les seuls à avoir dépénalisé l’euthanasie.

Lire l’arrêt « Affaire Pretty » de la Cour européenne des droits de l’homme

<p>La Croix (Laurent d'Ersu) 30/04/02 - Le Figaro (Dr Martine Perez) 30/04/02 - Libération (Nicole Gauthier) 30/04/02 - Le Quotidien du Médecin 01/05/02 - Le Monde (Rafaële Rivais) 01/05/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres