Pas de droit à l’avortement en Colombie

Publié le : 27 mai 2014
Le 6 mai dernier, après une bataille entre les pro-vie et les pro-avortement, le Sénat a modifié et unanimement voté le texte 244/2013 visant à protéger les femmes victimes de violence sexuelle, excluant le vocable de « droit » à l’avortement.

Initialement, son article 13, allait ouvrir, selon les pro-vie, la voie aux « avortements à la demande » et constituait une violation aux lois de l’Etat ainsi qu’aux traités l’engageant au niveau international, tels que la Convention internationale des droits de l’enfant ou la Convention inter américaine des droits de l’homme qui reconnaît le « droit de vivre ».

Pour rappel, en 2006, la Colombie devenait un des premiers Etats d’Amérique latine à légaliser l’avortement, à trois conditions : en cas de viol ou d’incestee ; en cas de danger pour la santé ou la vie de la mère ; en cas de malformations du fœtus menaçant sa viabilité.

 

<p>LifeNews (Sofia Martinez) 23/05/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres