Opération irréversible de changement de sexe à 17 ans ? Une mère canadienne tente de s’opposer

Publié le : 16 novembre 2020

Une adolescente canadienne de 17 ans souhaite devenir un garçon. Elle suit depuis juillet dernier une thérapie hormonale. Elle avait prévu de se faire opérer la semaine dernière, pour une double mastectomie. Une opération irréversible.

Sa mère n’est pas d’accord avec le traitement. Elle estime que l’opération est « inutile » et que sa fille a été influencée par la « propagande » de l’école, une « mode » et un « lavage de cerveau » distillé par les médias. « Avant d’apprendre à le faire à l’école, elle n’avait jamais remis en question son identité », déplore-t-elle. Par une injonction temporaire du tribunal, elle a pu faire suspendre l’opération jusqu’au 27 novembre prochain.

Cette affaire intervient alors que le nombre d’adolescents demandant à changer de sexe est en « forte augmentation », ce qui soulève la question de l’autorité parentale, de l’autonomie des enfants et de l’âge à partir duquel un enfant peut commencer à prendre ses propres « décisions médicales sérieuses ». La mère estime que « les parents devraient être consultés lors des processus de décision concernant les mineurs ».

Selon l’Infants Act de la Colombie-Britannique, les mineurs peuvent recevoir des soins sans l’accord de leurs responsables légaux, à condition d’avoir « la compréhension nécessaire des risques et des avantages » et « si cela est considéré comme étant dans l’intérêt supérieur de l’enfant ». « Je ne pense pas que (les mineurs) soient assez mûrs pour prendre ces décisions eux-mêmes », répond la mère. L’opération est donc en attente jusqu’à ce que les tribunaux décident si la jeune fille avait « l’aptitude et la maturité mentale et émotionnelle nécessaires pour donner son consentement ».

L’avocate de sa fille, Barbara Findlay, a déclaré que les opérations de changement de sexe sans consentement parental étaient valables en vertu de l’Infants Act, et qu’elle s’attendait à ce que l’affaire soit rejetée.

Source : Reuters, Jack Graham (14/11/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres