« On veut donner l’impression que l’IVG est un acte banal »

Publié le 7 Avr, 2015

Sophie Marinopoulos réagit à la suppression du délai de réflexion avant une IVG prévue dans la loi santé. Elle est psychologue clinicienne, spécialiste de l’IVG, et dirige un service de Promotion Prévention de la Santé Psychique à Nantes, après avoir exercé 25 ans dans un centre de Planification et d’Education Familiale. « En proposant de supprimer la semaine de réflexion, on veut donner l’impression que l’IVG est un acte banal. »

 

Or, « choisir de pratiquer une IVG, c’est une décision qui a des répercussions ». Elle explique que ce délai veut « marquer une temporalité psychique dans cette décision ». En supprimant ce délai, on nie « la trace psycho-affective d’une IVG », ce qui est « dangereux », car de ce fait « on est en train de voler aux femmes leur vie psychique. »

 

Par ailleurs, elle donne son analyse sur cette mesure proposée par le gouvernement: « Après la suppression de la notion de détresse, cette succession de changements législatifs donne l’impression qu’il faudrait parer à d’éventuelles attaques au droit à l’IVG. Comme s’il fallait banaliser complètement cet acte pour s’assurer que personne ne puisse revenir dessus. »

Le Figaro (Agnès Leclair) 08/04/2015

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres