OGM : Monsanto au cœur de la polémique

Publié le : 11 mai 2009

En Afrique du Sud, des plants de maïs OGM de la firme Monsanto se sont avérés stériles et ont plombé les rendements de 400 exploitants. La firme américaine Monsanto a reconnu que 75 000 hectares étaient concernées et s’est engagée à dédommager les agriculteurs. Rappelons que l’Afrique du Sud est le huitième producteur mondial d’OGM et que 62% du maïs est désormais génétiquement modifié. Le débat sur l’éventuel dangerosité des OGM y est quasiment inexistant.

Par ailleurs, en Argentine, une étude confirme les effets nocifs du glyphosate, un pesticide utilisé dans la culture intensive du soja génétiquement modifié. Il s’agit du principal actif du désherbant Roundup, conçu et commercialisé par Monsanto. Pour révéler la dangerosité du glyphosate, les chercheurs du Conseil national de recherches scientifiques et techniques et de la faculté de médecine de l’université de Buenos Aires se sont appuyés sur une étude menée sur des embryons.

<p>Le Monde (Sébastien Hervieu&Christine Legrand) 10/05/09</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres